Le crowdfunding

Un petit débat sur la mode du moment : le crowdfunding.

Pour ceux qui l'ignorent, il s'agit du financement de divers choses par le public.

Dans le jeu de société, ceci se transforme en une plateforme de financement par la précommande.

J'aimerai bien qu'on débatte un peu là dessus.

Mon avis là dessus est assez négatif en général (pour le jeu de société, du moins).

Lorsqu'il s'agit d'un éditeur qui souhaite démarrer, je comprend tout à fait l'intérêt financier : les banques ne sont pas là pour prêter l'argent sans garantie, on sait combien on va devoir en tirer, on n'a pas besoin de passer par un distributeur.

Si l'éditeur souhaite grossir, il va devoir passer par les structures de distributions classiques (distributeur et boutiques).

Le soucis, c'est comment vendre en boutique au même prix que par le biais de la précommande ? Pour cela, l'éditeur devra multiplier ses prix de précommande au même titre que s'il se passait de la boutique, et c'est là que les pledgers se mettent à raler.

En effet, un pledger paye un jeu 3 ou 6 mois à l'avance, au plein tarif, avec pour seul récompense le bonheur d'avoir participer au financement d'un jeu.

On comprend bien que si on veut réitérer l'expérience, il faut y aller par le goodies. Soit il s'agit de matériel de luxe, mais à ce moment, ça augmente grandement les coups de fabrication et la précommande n'a plus vraiment d'intérêt pour l'éditeur.

Soit il s'agit de mini extension et l'acheteur traditionnel se sent lésé d'avoir un jeu incomplet. Dans les deux cas, il faudra que l'éditeur se substitue aux plateforme de distribution classiques (on se souviens de de Carl Chudyk qui a due débourser 50 000 $ pour payer le transport de sa black box).

Certes les plateforme de précommandes comme GMT fonctionne depuis des années, mais GMT produit des jeux bien spécifiques. Il n'est pas sur un marché concurrentiel comme le sont les éditeurs qui se mettent aujourd'hui au crowfounding.

En ce qui me concerne, je donne 3-4 ans à cette mode. Je pense qu'elle va s'épuiser d'elle même du fait de l'abus de son utilisation.

D'autant que je vois mal les banques laisser faire de telles pratiques sur le long terme. Elles vont bien trouver un moyen pour récupérer l'argent qu'elles perdent par ce biais.

Répondre au sujet

Il y a 41 commentaires

Blue
By Blue | 22 août 2013 10:11

Le débat n'est pas très long quand tout le monde est du même avis ^^

- Vulcain

Ben, y'a forcément débat puisque le phénomène prend de l'ampleur, il est loin d'avoir été noyé dans l’œuf.

Les intervenants ici ne sont que des clients potentiels du systèmes, encore bien accrochés à l'ancienne école (faut dire que wikitruc nous a bien calmé avec le procédé, mais c'est une autre histoire ça). On n'est pas vraiment représentatifs.

Blue
By Eucalys | 22 août 2013 10:59

bah pour moi c est aussi un peu demander l argent a ceux qui vont acheter le produit plutot qu a un mec en costard qui lui ,souvent , n y connait rien au produits et va t empecher de lancer un truc qui peux fonctionner.

apres la problematique "vrai" editeurs qui en profites c est une autres discutions ,

perso je trouve ca inadmissible, je retrouves dans cette facon de faire la meme choses que la grande distribution face aux petites boutiques, et aussi cette especes de letmotiv " tiens y a des sous a se faire ici , y a pas de raison qu on en profites pas !!

ca me fait penser a la grosse boite de merde qui fait ce qu ils appellent de la bouffe a emporter ou manger sur place et qui c est mis , en france , a faire du sandwich baguette , car c etait pas normal que cette partie des clients n aillent pas chez eux !!!

apres faut pas se leurrer non plus les meilleurs crowfunding sont rarement fait par des amateurs , avoir la possiblité de mettre 10 niveaux de possibilité avec pleins de trucs sympa alléchant avec de la vidéo comme il faut et de belles photos et du bon texte n est pas donné a tout le monde !!

c est encore un systeme ressent , et comme disait quelqu un de connus dans le milieu ludique , y en a bien un , un jour, qui va partir avec la caisse .. et la on en reparlera !!!

voila ma petite participation a ce débat intéressant je trouve sur un changement notable dans notre milieu ludique

;) ;)

ps: désoler pour les fautes je ne me relis pas xD (je sais sa pique :P )

Blue
By Blue | 23 août 2013 09:35

http://gusandco.net/2013/07/12/le-crowdfunding-menace-ou-opportunite-pour-le-monde-du-jeu/

- limp

Kroc Nik Douille, c'est bien l'éditeur qui menace de procès ou de pétage de rotule si on dit que son jeu est lent ?

Bon, sans polémiquer plus sur le sujet, c'est clair que des expériences comme celle ci ne sont pas en faveur du crowdfounding. Les acheteurs ne vont plus se baser que sur des projets de grosses maisons d'éditions comme iello, queen ou edge. C'est dommage, car au vue de ce que j'ai lue, c'est clairement des cas à part. Il doit y en avoir une dizaines comme ça (et encore, le cas Aliens Frontier en Français n'est que reporté de quelques mois).

Blue
By limp | 23 août 2013 10:16

Il y a eu le cas d'un jeu sous licence également.

Moi, de ce que j'en pense, les gros éditeurs passent par là pour se faire des sous, et vu que rien ne les en empêche, on ne peut pas leur jeter la pierre.

Mais ça nuit aux petits éditeurs, moins visibles et qui pourraient souffrir de la comparaison, ainsi qu'aux boutiques qui vendent pas mal sur la précommande, et les éditeurs passent par le crowfunding justement pour se prendre les acheteurs en "précommande" (sans passer par les boutiques = belle différence de marge pour eux), histoire d'envoyer leurs jeux dès la sortie d'usines et ne plus avoir à stocker ces boites là, ce qui est une autre façon de gagner de l'argent.

De plus, selon ce qu'ils ramassent, ils peuvent évaluer, comme un baromètre, le meilleur tirage à faire.

Et moi je pense que ce ne sera pas un effet de mode, car, ils gagnent pas mal ainsi et pourront donc baisser les prix.

Par contre, si ça prend trop d'ampleur, ça tuera la majeure partie des boutiques (toutes celles qui vivotent) et si c'est rentable pour les éditeurs sur le court terme, je pense que sur le long terme ils se tirent une balle dans le pied.

Et je parie que Asmodée, et tous les autres gros distributeurs, finiront par avoir sur leur site leur propre page "crowfunding" pour tous leurs jeux distribués. C'est une idée qu'avait déjà d'autres maisons d'éditions, aujourd'hui à l'agonie, mais que les gros distributeurs pourront facilement mettre en place...

Blue
By Blue | 23 août 2013 10:44

ainsi qu'aux boutiques qui vendent pas mal sur la précommande, et les éditeurs passent par le crowfunding justement pour se prendre les acheteurs en "précommande" (sans passer par les boutiques = belle différence de marge pour eux),

- limp

nuire aux boutiques, c'est pas une politique sur le long terme pour une maison d'édition.

La force de vente se situe là pour le moment, et c'est pas près de changer pour le moment. C'est pour ça que je ne comprend pas cette politique auto-destructrice de la part de Iello.

C'est pour ça que je doute qu'Asmodée succombe à la mode, c'est son réseau de distribution qu'il mettrait en péril. D'autant plus que les jeux asmodée sont quand même dans une gamme où la concurrence est rude. On est loin de zombicide ou zombi 15'. Peut être avec leur space cowboy, mais j'en doute carrément.

Blue
By limp | 23 août 2013 14:43

On verra bien. Moi je dis que je chant des sirènes est trop beau pour eux tous. Et puis, arrêtons de nommer Iello, car d'autres le font, et pour le moment, le seul qui le fait systématiquement chez les "gros", c'est Queen Games...

Blue
By Ed_ | 23 août 2013 17:28

Je m'étais éloigné un petit peu des jeux depuis quelques temps (en fait, surtout de TT et des sites ludiques) et je recommence à surfer là-dessus depuis quelques semaines. C'est à ce moment là que j'ai découvert cette nouvelle pratique qu'est le crowdfunding.

Personnellement, je n'en pense que du mal en fait. Jamais je ne pledgerai un jeu, jamais. Si on en arrive à passer par ce genre de pratique pour sortir un jeu, c'est qu'on est tombé bien bas à mon humble avis.

J'ai cru voir un sujet où on parlait de lassitude devant le nombre de jeux/sorties trop importants actuellement, ben ça n'arrange rien du tout ce système. Perso, ça ne me dérange absolument pas qu'un jeu ne sorte pas, surtout quand je ne suis pas au courant de son existence. Il y a maintenant tellement à faire avec ce qu'on a déjà ...

Et puis ça amène de nouveaux problèmes cette affaire. LA 1ère fois que je suis revenu sur le forum TT courant juillet, je suis tombé sur le topic du fameux Massilia ... J'ai tout de suite été anesthésié sur cette pratique.

Blue
By limp | 23 août 2013 19:08

Massilia, je ne pense pas que l'éditeur veuille "avoir" les joueurs : il a juste plein de soucis. Par contre, il devrait communiquer, mais ce n'est pas son fort, assurément ;)

Et puis, sans le crowfunding, plein de bons jeux auto-édités ne verraient jamais le jour, et ça, ce serait dommage (même s'il est vrai qu'on ne manque pas de choix...).

Blue
By Blue | 23 août 2013 19:12

Et puis, sans le crowfunding, plein de bons jeux auto-édités ne verraient jamais le jour, et ça, ce serait dommage (même s'il est vrai qu'on ne manque pas de choix...).

- limp

ça manque d'exemple là :)

Je pense que les bons jeux auraient trouvé un éditeur classique en patientant un peu.

Zombicide par exemple (bon, c'est pas un bon jeu, mais ça n'engage que moi), FFG l'aurait sorti quand même sans ça. y'aurait eu moins de goodies pour faire gonfler les prix, mais peut être plus de mini extensions à la manière de x-wing, mais ça serait sorti.